103 SPX Clip 1ère génération

103 SPX clip : restauration ou rénovation ? Episode 1

Un nouveau chantier s’annonce avec ce 103 SPX clip en état de marche mais qui mérite maintenant de retrouver une nouvelle jeunesse.

J’avais acheté il y a maintenant quelques années ce 103 SPX de première génération avec la ferme intention de lui consacrer le temps nécessaire pour une remise en état. Se pose maintenant la question de l’approche que je vais retenir. Faut-il envisager une restauration complète ou une rénovation serait-elle plus appropriée ?

103 SPX : quelle différence entre restauration et rénovation ?

 

Il y a bien souvent une certaine confusion entre ces deux termes qu’elle soit volontaire ou non. En effet, on voit très régulièrement des annonces qui mentionnent par exemple « 103 SPX, entièrement restauré » sans savoir réellement à quoi cela correspond.

Je vais donc tenter de faire le point sur ce qui est à mon sens la différence entre rénovation et restauration en prenant pour exemple ce 103 SPX.

 

La rénovation :

 

C’est pour moi une approche qui consiste à remettre en état sa mobylette en tenant compte de son état actuel et de son histoire. L’objectif est de pouvoir rouler en toute sécurité sur un cyclomoteur fiabilisé et qui présente bien.

Il n’est donc pas question de rechercher la perfection mais de remettre en état durablement votre deux roues, de conserver au maximum les pièces présentes et de remplacer celles qui doivent l’être.

 

Cela implique pour moi trois critères :

  • L’état général du deux roues doit être bon,
  • L’objectif recherché est d’avoir une mob fonctionnelle et qui va être utilisée régulièrement,
  • On va conserver éventuellement des modifications qui auraient pu être faites au fil des années si elles nous conviennent : échappement, guidon …

On va donc s’attacher à supprimer les défauts de fonctionnement, remplacer les pièces usées – tant sur le moteur que sur la partie cycle – et corriger les principaux défauts esthétiques sans pour autant rechercher un aspect « sortie d’usine ».

Pour se résumer, on veut une jolie mob, fiable pour rouler encore pendant de nombreuses années.

Pour cela, il faudra privilégier la remise en état de toutes les pièces qui peuvent l’être.

Nous reviendrons par la suite sur l’aspect financier mais il va de soi que la notion de budget raisonnable sera le corallaire d’une bonne rénovation. On pourra donc piocher soit dans des pièces d’occasion soit dans des refabrications pour rester dans des dépenses qui soient en rapport avec la valeur du 2 roues.

Peugeot 103 spx
103 clip garde boue
Peugeot 103 clip
103 spx clip

La restauration :

 

Il s’agit pour moi d’une toute autre démarche dès que l’on parle de restauration. Si l’on prend l’exemple de notre 103 SPX clip, il va s’agir de remettre le cyclo dans un état proche de celui de l’époque où il est sorti du magasin de cycles.

Cela implique tout d’abord un démontage complet. Puis il va falloir dresser un inventaire détaillé de tous les travaux à effectuer, des pièces qui manquent ou ne sont pas d’origine et se documenter pour essayer au maximum de coller à l’origine.

Le budget devient très différent, surtout si l’on veut respecter à la lettre l’origine. En effet, pour les puristes, cela implique de ne pas utiliser de pièces de refabrication !

La perfection impliquera aussi sans doute de faire appel à des professionnels en particulier pour la peinture du cadre si l’on veut un rendu proche de la sortie d’usine.

Dans ce cas il faut s’attendre à ce que le coût total de la restauration dépasse largement le prix de votre mobylette sur le marché.

Alors quels sont les cas où cette démarche peut se justifier ?

  • Lorsque l’on veut remettre en parfait état la mobylette de sa jeunesse, soit qu’on l’ait conservée durant des années soit que l’on veuille en refaire une à l’identique à partir d’une base achetée d’occasion.
  • Lorsque l’on est collectionneur et que l’on veut absolument des « pièces de musée »
  • Lorsque l’on possède une perle rare, un modèle produit en très petites quantités qui justifie qu’on lui prête un traitement tout particulier.

Qu’elle qu’en soit la raison, il faudra vous armer de patience. En effet, le temps investit en recherche de pièces, travail sur la machine et remise en état scrupuleusement conforme de toutes les pièces se comptera sans doute en dizaines d’heures.

Comment faire son choix ?

 

Comme nous l’avons vu précédemment, ce choix est avant question de motivation et chacun aura sans doute ses propres priorités.

 

Toutefois, quelques conseils peuvent vous aiguiller :

 

  • Prendre en compte l’état de votre mobylette : si elle est fonctionnelle, qu’elle ne nécessite pas de gros travaux, une rénovation soigneuse est sans doute une bonne solution pour vous permettre de vous mettre rapidement au guidon de votre mob et d’en profiter.
  • Si en revanche tout doit être repris de A à Z, alors il faut se poser la question de la restauration. Dans ce cas, je vous recommande de tenter de chiffrer le plus précisément possible le budget global des travaux. Cela vous permettra de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Quoi qu’il en soit, la première étape est d’établir un diagnostic le plus complet possible de votre machine. Et voici quelques points à ne pas négliger :

 

Pour finir, vous devrez établir une liste des pièces à retrouver ou changer et une liste des travaux à effectuer en fonction de votre choix de restaurer ou rénover votre mobylette.

Alors que va-t-on faire de ce 103 SPX clip ?

 

J’ai l’habitude de rouler avec mes mobylettes et je privilégie toujours l’idée de garder au maximum l’état d’époque. C’est-à-dire un état d’usage quotidien comme nous l’avions étant adolescents.

C’est pourquoi j’ai décidé de m’orienter vers une rénovation. Dons pas de démontage complet, pas de peinture intégrale. Du nettoyage, le changement des pièces qui le nécessitent et un petit lifting. Un bel aspect esthétique renforce le plaisir de rouler même si l’on est loin d’un « état concours ».

 

Quel est le bilan de ce premier diagnostic ?

 

Question travail, j’ai identifié les taches suivantes :

 

  • Nettoyage complet du 103 SPX clip
  • Petit nettoyage du réservoir qui est en bon état
  • Révision complète du moteur et changement des consommables
  • Décalaminage du pot d’échappement et peinture haute température
  • Petites reprises de peinture ponctuelles
  • Réparation de la béquille
  • Changement de pièces : phare avant, compteur, porte bagage …
  • Changement des joints de fourche
  • Réparation ou changement du garde boue avant.

 

Voici donc la liste des pièces à changer ou rénover :

 

  • Compteur et câble de compteur
  • Ressort de béquille latérale
  • Garde boue avant
  • Porte bagages
  • Phare avant chromé
  • Cache allumage
  • Consommables : bougie, courroie, clapets, joints …

Je vais aussi me faire plaisir avec un kit d’autocollants qui finiront de donner un aspect sympa à ce Peugeot 103 clip.

Je vais donc tout d’abord fouiller dans l’atelier à la recherche de pièces que j’aurais pu stocker pour ce modèle. Pour les pièces qui ne sont pas refabriquées je vais tenter de les trouver d’occasion sur Internet.

Pour le reste je vais faire appel à Jimmy Marie qui dispose d’un grand nombre de pièces pour ce modèle et me sera d’une aide précieuse.

Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour l’épisode 2 : la rénovation de mon 103 SPX clip.

Un article rédigé par Arnaud – Mob Collector

 

Mob Collector

Commentaire désactivé