peugeot country

Mobylette occasion : comment faire le bon choix ?

 

Le vintage est tendance et vous êtes nombreux à vouloir vous lancer dans l’aventure mobylette.

Dans un article précédent, nous vous avions donnée les les 5 bonnes raisons de s’y remettre. Toutefois, afin d’éviter des déconvenues, nous vous proposons d’examiner ensemble les quelques questions à se poser impérativement avant de faire son choix :

1. Quel est mon objectif ?

 

La première question à se poser lorsque l’on veut faire l’acquisition d’une mobylette est de déterminer quel est l’objectif de cet achat.

Car pour faire un choix judicieux, il sera indispensable de prendre en compte l’utilisation que l’on veut faire de sa mobylette d’occasion.

Examinons ensemble le ou les motifs de votre futur achat.

Je souhaite utiliser ma mobylette pour rouler seul ou en groupe :

 

Dans ce cas, le choix est très ouvert car de nombreux cyclomoteurs peuvent répondre à cette utilisation. Il faudra sans doute se tourner vers une mobylette occasion qui propose des performances honorables pour ne pas être la lanterne rouge lors de sorties en club ou entre amis.

Le choix se portera aussi certainement sur un modèle courant qui sera facile à remettre en route et à entretenir. Bien évidemment, les Motobécane 50 et 51 ou encore le Peugeot 103 répondront à ces critères pour peu que vous fassiez preuve de discernement sur l’état de la machine au moment de vous décider.

Le choix de votre future monture devra aussi tenir compte de critères comme le confort et la fiabilité de l’engin en question. Vous devrez alors porter votre choix sur des modèles plutôt récents, dont les performances et la fiabilité ont bénéficier de toutes les évolutions apportées par les constructeurs au fil des années.

Privilégiez des modèles encore fabriqués en Europe comme le Peugeot 103 fox ou les MBK 51 qui bénéficiaient encore de standard de production élevés. Vous aurez aussi des moteurs et des transmissions plus évoluées qui amèneront un agrément de conduite supérieur.

mobylette occasion : Motoconfort SP 93

Motobécane SP93 : une mob performante avec sa boîte relai

Fiabilisée avec un allumage électronique, carbu de 15 et pot de détente pour un petit gain de puissance.

Je souhaite retrouver le modèle de ma jeunesse :

 

Dans ce cas, il faut vous attendre à des recherches d’autant plus compliquées que le modèle en question sera rare.

Si l’on reprend l’exemple d’un Peugeot 103, il devient très difficile de retrouver les premiers modèles dans un état qui soit correct et surtout conforme à l’origine.

Il faut donc s’armer de patience et être prêt, le cas échéant, à se lancer dans une restauration totale sur la base d’un modèle similaire à celui que vous possédiez étant plus jeune. Vous pourrez alors choisir le coloris, mais aussi les accessoires que vous aviez à l’époque.

Cette démarche n’est pas sans intérêt car vous prendrez certainement plaisir à rechercher une base saine et retrouver au fur et à mesure les pièces nécessaires pour reconstituer une mobylette complète et conforme à vos souvenirs.

Je veux commencer une collection :

C’est une démarche courante pour les personnes qui souhaitent se remettre à la mob. On commence par en acheter une, puis le virus vous prend.

C’est alors que l’addiction arrive et que le démon de la mob vous pousse à vouloir acheter sans cesse de nouveaux cyclos.

Si vous ne voulez pas sombrer dans les achats compulsifs, que vous regretterez régulièrement, je vous conseille de choisir un thème à votre collection. Cela évite de vous éparpiller et surtout d’acheter tout ce qui passe à votre portée.

Pourquoi ne pas collectionner les mobylettes d’une certaine période (les années 70 ou 80 par exemple ou encore l’année de vos 14 ans) toutes marques confondues.

Vous pouvez aussi choisir de retrouver un exemplaire de chaque modèle de mobylette d’une marque : du 101 au 105 Peugeot par exemple.

Il est aussi possible de collectionner les différentes déclinaisons d’un même modèle : avec ou sans variateur, avec ou sans amortisseurs, dans les différents coloris, différentes séries spéciales ….

Vous l’avez compris, c’est un bon moyen de vous canaliser dans vos recherches et vos achats. Cela amène un réel intérêt à vos recherches et à votre travail de remise en état.

Il est entendu que vous devrez y consacrer d’autant plus de temps et de moyens financiers que votre choix se portera sur des modèles rares ou très recherchés.

Vous obtiendrez ainsi une collection cohérente que vous aurez plaisir à utiliser et à présenter à d’autres mobeurs.

Mobylette occasion : Motobécane X7, dax, vanvan, puch

Un exemple de collection thématique  : les cyclos à petites roues 

Motobécane Mobyx, Honda Dax, Suzuki VanVan, Puch X40, MBK Hobby, Yamaha Chappy et Bop

Je souhaite avant tout faire de la mécanique :

 

L’envie de bricoler, restaurer ou construire une mobylette custom est aussi une motivation courante des futurs candidats à l’achat d’une mobylette occasion.

Souvent même, on a envie de retrouver ses sensations de l’époque et personnaliser sa machine avec les nombreux accessoires et pièces disponibles, qu’ils soient chinés sur Internet ou achetés en neuf chez votre revendeur préféré.

Attention toutefois il faut savoir que les sommes investies dans les pièces, la peinture et autres préparations moteurs ne se retrouveront presque jamais à la vente. Un cyclo restauré à l’état d’origine se revendra souvent plus cher qu’un exemplaire « tuning » quel que soit le soin apporté à sa réalisation.

Il faut donc considérer que les sommes investies et le temps passé ne seront pas « rentabilisés » mais cela n’est pas gênant car ce processus fait partie intégrante de la passion mobylette.

Il fait aussi être conscient que la préparation moteur a ses limites. En effet, plus on poussera la performance, plus on perdra en fiabilité et en longévité. Si on roule régulièrement, il faudra rechercher des solutions fiables sous peine de passer son temps à réparer sa mobylette au bord de la route.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la performance de votre deux-roues sera très largement conditionnée par votre poids qui est sans doute très différent de celui d’un ado de 14 ans !

Dons, si vous voulez un deux roues ancien et permettant de se promener une journée complète à 80 ou 90 km/h il faudra peut-être s’orienter vers un scooter une moto vintage en 80 cm3 ou 125cm3.

Je souhaite faire un bon placement avec ma mobylette occasion :

 

Comme tout véhicule de collection, la question se pose forcément de savoir si l’on fait ou non un bon placement.

Les mobylettes et autres 50 cm3 en tous genres n’échappent pas à cette règle. Et comme avec les voitures ou les motos de collection, certain auront plus de flair que d’autre pour dénicher à bon prix les modèle dont la cote va grimper.

Mais cela est très difficile à prédire même si quelques règles sont immuables quand il s’agit de réaliser un bon placement avec un véhicule ancien :

  • Privilégier des exemplaires en état d’origine
  • Utiliser des pièces de qualité pour la restauration
  • Se documenter sérieusement avant d’acheter
  • Se méfier des mobylettes retapées à la va-vite et pour lesquels une remise en état d’origine pourrait vous ruiner
  • Ne pas penser que la rareté fait obligatoirement la valeur. La mobylette est aussi une affaire de mode et certains modèles qui ont été très diffusés sont pourtant vendus chers alors que d’autres modèles sont rares mais ne suscitent aucun engouement.
mobylette occasion : MBK 51 Red

Mbk 51 “Red” en cours de restauration

Une très belle base pour obtenir une mob fiable et performante.

En réalité, pour la plupart des véhicules anciens une vraie restauration vous reviendra souvent plus cher que le prix de marché de votre mobylette.

Aujourd’hui, si l’on veut faire un bon placement, il est souvent plus judicieux d’investir dans un modèle déjà restauré dans les règles de l’art.

Certains modèles sont « cultes » et le resteront sans doute longtemps mais les arbres ne grimpent pas jusqu’au ciel et la valeur d’un mobylette aura toujours une limite.

Je reste convaincu que la mobylette doit rester une passion et non un moyen de spéculation. Les collectionneurs les plus avisés se séparent en général d’un cyclo pour en acheter un autre. S’ils sont contents d’acheter au juste prix, ils ont aussi à cœur de vendre au juste prix.

Sachez acheter à un vrai passionné, s’est souvent le gage d’un achat réussi. Et faites vous plaisir en roulant avec votre mobylette. Une mobylette entretenue et qui roule régulièrement se revendra toujours bien.

2. Quel est mon budget ?

 

Nous avons déjà abordé la question des prix des mobylettes dans l’article quel « est le vrai prix d’une mobylette ? » que je vous invite à consulter.

Il est toutefois utile de rappeler que l’achat d’une base saine et complète est préférable.

De plus, il faudra penser à compter dans votre budget le coût des pièces à changer ou retrouver.

Enfin, il faut aussi tenir compte lors de votre achat de vos capacités et de vos connaissances en en matière de mécanique.

En effet, les pettes annonces regorgent de projets abandonnés faute de moyens ou de compétences.

Quel que soit votre budget, il vous faudra estimer au moment de votre achat le montant des dépenses à effectuer qui viendra s’jouter au prix de vente de la mobylette.

C’est pourquoi il est important de se fixer sur un modèle et de se documenter avant d’aller voir des machines.

Sans cela, vous risquez fort de dépasser largement votre budget initial car il y a toujours des imprévus.

Mobylette occasion : en conclusion

 

Il est évident que pour éviter toute déception, une réflexion s’impose avant tout achat.

Ne prenez pas cela comme une contrainte car cela fait fait partie intégrante du plaisir de la mobylette. Se fixer des priorités, choisir un modèle et partir à sa recherche sur Internet c’est une grande satisfaction pour le passionné.

Sachez profiter de ces moments et vous verrez que vous aurez beaucoup de satisfactions avec votre deux-roues vintage et cela pour des budgets qui restent très raisonnables comparé au beaucoup d’autres hobbies.

Alors n’attendez plus et lancez-vous !

Pensez aussi à consulter l’article 103 spx clip :  rénovation ou restauration ?

Commentaire désactivé