mobillette ou mobylette ?

Mobillette ou Mobylette ?

 

Un petit article avec un peu d’histoire à propos de la marque Mobylette et quelques réflexions sur les évolutions de notre langage.

Doit -on écrire Mobillette ou Mobylette ?

 

Un nombre grandissant d’amateurs de cyclomoteurs semble se poser la question si l’on parcoure Internet et en particulier les petites annonces dédiées à nos chers cyclomoteurs.

Bien sûr la seconde solution est la bonne, car Mobylette est une marque créée et déposée par le constructeur français Motobécane. C’est en fait le nom du premier modèle d’une longue lignée, qui a été présenté pour la première fois au salon de la moto de Paris en 1949.

Un peu d’histoire…

 

Au sortir de la seconde guerre, la situation économique française est précaire et les Français font face aux rationnements, en particulier pour les carburants. L’automobile n’est alors accessible qu’à une petite partie de la population.

 

C’est alors Charles Bodin et Éric Jeaulmes, les fondateurs de l’entreprise Motobécane, ont l’idée de concevoir un moyen de locomotion pratique qui soit accessible au plus grand nombre, économique et robuste.

 

Le premier vélomoteur est né et deviendra un best-seller. Ils décident de baptiser leur engin du nom de Mobylette qui s’avère être la contraction des termes « mobilité » et « bicyclette » si l’on en croit les spécialistes de l’histoire de cet industriel français qui a longtemps été l’un des plus gros fabricants de deux roues au monde.

Le mot mobylette est passé dans le langage courant

 

Le plus étonnant dans cette histoire est que les utilisateurs se sont approprié le nom de ce modèle, plus que celui de la marque Motobécane elle-même.

Les exemples sont nombreux de noms marques qui sont passés dans le langage courant et qui sont même devenus la référence pour désigner des objets ou des outils.

Tout le monde connaît bien sûr le « frigidaire » qui désigne maintenant la plupart du temps un réfrigérateur mais aussi plus récemment le karcher qui désigne la plupart du temps un nettoyeur haute pression.

D’ailleurs le terme de « frigidaire » a rapidement connu une évolution sous la forme d’une contraction est devenu rapidement « frigo ». La mobylette a suivi le même chemin pour devenir la « mob ».

Puch AX40

Ce petit Puch X40 est appelé Mobylette alors qu’il n’a rien avoir avec la marque française !

Mais pour tous c’est une mob !

Alors, a-t-on le droit d’écrire mobillette ?

 

Pour les puristes, c’est bien évidemment hors de question. Ils sont attachés à l’histoire de leur constructeur favori et bien sûr connaissent parfaitement l’orthographe du nom du modèle mais aussi toutes ses déclinaisons (AV3, AV31, AV88 ….).

Il faut par contre comprendre que la mythique mobylette a traversé un demi-siècle pour passionner maintenant toute une nouvelle génération qui ne connaît rien de l’historique du vélo moteur.

 

C’est donc naturellement qu’ils emploient le terme de mob pour désigner tous les 2 roues de cette époque à variateur ou non avec ou sans pédalier et quelle que soit la remarque.

 

Une évolution courante du langage est que les mots se transforment pour s’écrire souvent de manière phonétique. C’est le signe que le plus grand nombre se l’approprie. Il n’est donc pas rare de croiser tout type d’orthographe quand on lit des articles, des petites annonces où que l’on parcourt les forums sur Internet.

 

C’est ainsi que les mots mobillette ou encore mobilette sont très couramment employés. Force est de constater, que cela nous plaise ou non, que c’est une évolution naturelle de notre langage contre laquelle il est souvent inutile de lutter même si l’on est un puriste.

 

Alors j’imagine qu’il ne faut pas se focaliser sur ce point mais retenir plutôt la passion qui animent les fans de la mob qu’il soit les anciens ados des années 80 ou les nouvelles générations qui ont vu dans ce moyen de locomotion un nouvel espace de liberté accessible financièrement facile à personnaliser à leur goût c’est aussi un outil de partage intergénérationnel qui n’a pas réellement d’égal lorsqu’on parle de 2 roues

Alors Mobylette où mobillette, l’essentiel n’est pas là.

 

Restez passionnés et faites-vous plaisir avec votre Mob, quelles que soit la manière dont vous l’écrivez !

En tout cas, cela me semble très secondaire tant que nous pourrons tous nous retrouver autour d’une passion simple qui permet de partager des moments de détente, souvent en pleine nature et en groupe.

 

Quant à l’orthographe on verra bien ce que l’avenir nous réserve : sans doute encore de nombreuse évolutions. Mais le concept reste lui inchangé : un moyen de locomotion simple qui a résisté au temps.

 

Un grand merci donc à nos deux compères qui ont fait germer de leur cerveau brillant un deux roue qui a su au fils des ans être un moyen de locomotion indispensable, un utilitaire efficace en milieu rural, un moyen d’émancipation pour les ados des années 80 et 90 et enfin le plus court chemin pour retrouver son adolescence pour de nui=ombreux quadras et quinquas en France et dans beaucoup d’autres pays.

 

Nous souhaitons donc longue vie à la passion Mobylette… ou mobillette. C’est comme vous voulez, on parle tous de la même chose !

Découvez aussi notre article sur les 5 bonnes raisons de se remettre à la mobylette.

Un article rédigé par Arnaud – Mob Collector

Mob Collector

Commentaire désactivé